SMAP Immo 2014,

Publié le par Partenariat, Maghreb, Union, Européenne 5/5

SMAP Immo 2014, une manifestation de colère contre Chaabi Lil Iskane


L’édition du jeudi 29 mai au dimanche 1er juin 2014 à Paris Porte de Versailles.
2014 s’annonce d’ores et déjà encore meilleure que l’édition précédente, tant sur le plan quantitatif que qualitative. Une centaine de projets, concernant 50 villes du Royaume, y ont été exposés c’est Le plus grand rendez-vous de l’immobilier Marocain à l’Étranger. Ces 11 e éditions de 2014 proposeront aux visiteurs une offre encore plus riche et une gamme de prix très large.
Plus de 90% des projets exposés et vendus dans le cadre du Salon de l'immobilier marocain à Paris se passent dans les meilleures conditions.
Le SMAP Imo, est aussi une plate-forme d’échanges, conférence, donnant aux professionnels de l’immobilier l’occasion de s’exprimer sur le sujet faisant l’actualité et les évolutions du secteur au Maroc.

Une manifestation qui s’est produite, le jour d’ouverture du Salon, devant le stand de "Chaabi Lil Iskane».
Sous des cris, et des hurlements diverses Associations et individus aux revendications parfois contradictoires ont uni leur voix dans ce qui a souvent ressemblé à une critique en bloc du système, composé selon eux les « Mafias immobilières ».
Sans oublier que la manifestation a enfin été investie par plusieurs groupes, samedi après-midi, 30 Mai 2014 Réunis devant le point de vente, plusieurs dizaines Association faisaient circuler une pétition pour réclamer des mesures contre le promoteur "Chaabi Lil Iskane" afin de protéger leurs droits. Notre équipe a procuré une liste des victimes ainsi que des tracts signés par plusieurs Associations de la région persienne.

La manifestation a été émaillée de quelques incidents, qui ont provoqué la fermeture de point de vente de stands "Chaabi Lil Iskane".

Selon des témoins plus tôt victime de la machination qui nous raconte que depuis 2009 à ce jour n’a pas obtenu son appartement. Les clients abusés n’ont aucun recours que celui d’exprimer leurs mécontentements.
Des retards dans la livraison de certains appartements du type économique, notamment, sur deux projets à Agadir, ceux de Sabah Adrar et de Mogador.
Et pourtant l’édition précédente le ministre en lien avec la fédération nationale des promoteurs immobiliers et le groupe SMAP, “suivent avec beaucoup d'attention les problèmes de retard de livraison de certains produits” et leur a promis de “faire en sorte que cela ne se reproduise plus”.
Ces retards sont parfois liés aux procédures en vigueur au Maroc, notamment pour l'obtention du permis de construire ou du permis d'habiter, a-t-il expliqué.
Aujourd’hui l les deux revendications principales des clients sont : le remboursement des sommes déjà versées pour certains et un engagement écrit de la date de livraison.
D’autres clients ont promis de poursuivre le promoteur devant la justice Française.

R.El Mahdi

Paris

SMAP Immo 2014,

Commenter cet article